L’édito du Président


Les avantages de l’économie circulaire sont réels, tant d’un point de vue environnemental qu’économique : plus de 4.000 milliards d’euros de valeur ajoutée d’ici à 2030, selon les recherches d’Accenture.

Rompre avec « une économie linéaire » (extraire, transformer, jeter) fait réponse à des réalités comme la raréfaction des matières premières, la pression règlementaire et médiatique, mais aussi les technologies digitales.

Le digital, avec par exemple une analyse des données sans cesse plus pointue, peut conduire à la mise en place de démarches préventives qui réduisent les réparations lourdes. Cinq principaux leviers font de l’économie circulaire une opportunité rentable : une logistique d’approvisionnement circulaire; l’utilisation des déchets; l’extension de la vie des produits; l’utilisation partagée des biens; et le produit conçu comme un service.

L’ouvrage « Des déchets à la richesse » publié par Accenture, détaille les possibilités et leviers associés à une approche « Économie Circulaire », que tout décideur peut activer. Il permet de mieux comprendre pourquoi la transition vers une économie circulaire pourrait constituer la plus grande révolution dans les 250 prochaines années en termes d’organisation des modes de production et de consommation. Propulsée par les avancées du digital, cette révolution représente aussi pour les entreprises une formidable opportunité de faire émerger de nouveaux atouts concurrentiels, alignés sur les principes de l’économie circulaire.

Au niveau de Bretagne Capital Solidaire, nous avons à cœur d’accompagner ces projets, portés par des entrepreneurs engagés et passionnés, gage de réussite.